Err

Alimentation

Les poissons dans l'alimentation du chien, un ajout précieux à la nourriture du chien

Les poissons dans l'alimentation du chien, un ajout précieux à la nourriture du chien

Jusqu'à récemment, les vétérinaires reconnaissaient que le poisson n'était pas un aliment naturel pour les loups et pour les chiens. Actuellement, ils ont constaté que le poisson est une excellente source de protéines et ne doit donc pas être exclu du régime alimentaire du chien. Les poissons de mer qui fournissent de l'iode, du phosphore et de la vitamine A, sont particulièrement recommandés.


Les poissons dans l'alimentation du chien


Pourquoi est-il important de donner du poisson frais à un chien ? Les chercheurs ont constaté que les chiens et les chats nourris avec de grandes quantités de graisse ou de boîtes de conserve contenant de l'huile souffraient souvent d'une maladie de la graisse jaune (appelée stéatite). C'est pourquoi les médecins recommandent d'ajouter des antioxydants à l'alimentation. Comme vous le savez, plus l'apport en acides gras insaturés est élevé, plus l'apport en vitamine E devrait être important.


Le poisson, soigneusement broyé avec les os, est un aliment bien équilibré qui, en termes de calcium et de phosphore, est beaucoup plus convivial pour les chiens (des sardines crues peuvent être ajoutées régulièrement au régime du chien).


Les propriétaires de chiens doivent ne peuvent pas oublier que toutes les espèces de poissons ne sont pas recommandées pour la consommation par les chiens. La goberge qui contient de la triméthylamine, responsable de la fixation du fer sous forme non digestible, semble être particulièrement dangereuse, ce qui peut entraîner une anémie sévère et une modification de la couleur de la robe. Certains poissons de la famille des harengs et des carpes similaires contiennent une enzyme appelée thiamine qui décompose la vitamine B1. Sa carence dans le corps entraîne une nécrose du cortex cérébral.


Cependant, les poissons gras étant une excellente source de vitamine D, il ne faut pas en donner trop souvent, étant donné le risque de surdose de cette vitamine et le risque accru de calcification des tissus mous. Un truisme absolu est de dire que les chiens ne sont pas autorisés à être salés, fumés ou marinés.


Les poissons dans l'alimentation du chien - proportions

1,6 g de protéines de valeur complète pour 1 kg de poids corporel par jour répond au besoin d;acides aminés essentiels chez un chien adulte qui ne travail pas. Chez les jeunes chiens qui grandissent ce besoin et plus grand. Dans ce cas, il est bien de fournir 3,8 g par kg de poids corporel par jour.

Rédigé le  4 jan. 2019 9:53 dans AlimentationVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment nourrir le chien en hiver ?

Comment nourrir le chien en hiver ?

L'hiver est une période particulièrement difficile pour les animaux. Les animaux sauvages en automne collectent leurs provisions (souris, taupes, écureuils) ou accumulent des graisses dans le corps (p.ex. ours) pour survivre jusqu'au printemps. En hiver, les conditions météorologiques ne sont pas favorables et cela s'applique même aux hivers doux. Et nos chiens ? Les chiens stockent-ils également des réserves de graisse pour l'hiver ? Dans ce cas, comment nourrir les chiens en hiver ?


Bien sûr, les chiens ne sont pas obèses pendant l'hiver, pas plus que les ours, même s'ils peuvent prendre du poids. En hiver, les températures sont généralement plus basses ce qui entraîne une augmentation rapide de la demande en organismes d’énergie alimentaire. Lorsqu'il fait froid, les organismes animaux ont simplement besoin de plus d'énergie pour maintenir une température corporelle constante, un poids optimal ainsi que leur forme et leur santé. Cette énergie provient de la combustion des aliments et de la graisse accumulée dans le corps.


Les chiens n’aiment pas de gel et de vent. Négligés et mal nourris, ils souffrent des yeux, des oreilles, des rhumatismes et ont froid. Même les cheveux très denses ne les protègent que lorsqu'ils sont en bonne santé, bien nourris et restent dans de bonnes conditions. Le froid glacial n'encourage pas non plus les longues marches et les courses à l'extérieur. Cela concerne en particulier les chiens sans poils et à poils courts qui ont un pelage mince et un sous-poil faible. En conséquence, ces animaux passent plus de temps à la maison avec des radiateurs ou des cheminées. Les chiens à poils longs ou plus denses (par exemple les chiens de berger allemand, bernois, huskies, malamutes) aiment le froid hivernal. Cependant, aucun animal ne résisterait à l'hiver par le froid sans une protection adéquate. N’oubliez pas les animaux de compagnie qui vivent dans la cour doivent disposer d’un lit chaud et sec dans un lieu calme. Leurs organismes échangent leur poil pour l'hiver qui est plus épais. Ils réduisent également leur activité physique. Cependant, nous devons fournir aux chiens un bol de nourriture tiède, de l'eau non gelée et un endroit calme et chaud pour dormir dans lequel il n'y aura pas de brise ni d'humidité. De cette façon, nous aidons nos chiens à économiser l'énergie nécessaire à une expérience hivernale saine.


Alors, comment nourrir les chiens en hiver ? Bien sûr, vous devez garder le bon équilibre. La nourriture que vous donnez aux chiens devrait répondre entièrement à leurs besoins physiologiques. Les portions doivent être légèrement plus grandes, plus calorifiques et régulières en hiver, si possible chauffées. Les chiens vivant dans des maisons chaudes qui font leurs promenades ne se limitant qu'à de courts trajets deux ou trois fois par jour ne nécessitent pas d'enrichissement spécial de leur alimentation. Même parfois, vous devriez envisager de limiter la quantité de nourriture que vous leur donnez, car en hiver les animaux réduisent leur activité physique et l'excès de nourriture favorise leur prise de poids. En hiver, surveillez attentivement vos chiens et adaptez leur régime à leurs besoins changeants. Lorsque vous constatez que les chiens maigrissent, ils doivent commencer à manger des aliments plus nutritifs contenant davantage de protéines animales et, lorsqu'ils sont gros, commencer à limiter progressivement la quantité de nourriture qu'ils nourrissent. En particulier, évitez de donner la nourriture supplémentaire entre les repas tels que les restes de vos tables, etc. Seuls des aliments sains et bien équilibrés, servis en quantité suffisante et au minimum deux fois par jour - prendront réellement soin de la santé et de la condition du chien ainsi que de son poids optimal.

Rédigé le  3 jan. 2019 14:23 dans AlimentationVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Noël avec le chien : La nourriture nuisible – les plats de Noël interdit au chien.

Noël avec le chien : La nourriture nuisible – les plats de Noël interdit au chien.

Noël est le temps de rencontres familiales autour de table pleine de plats délicieux. Les gâteaux, le chocolat, la viande, les fruits… Tout est vraiment savoureux et nous avons envie de les partager avec notre chien. Une bouchée ne fera pas mal. C’est Noël. Êtes-vous sûrs? Les animaux ont un goût complètement différent de celui des gens. Ce qui peut sembler délicieux et nutritif pour nous, cela peut sérieusement nuire le chien.

Comment garantir la sécurité au chien pendant Noël ? Assurez-vous que personne ne le donne manger.


Quels plats de Noël peuvent manger le chien ? Pratiquement aucun d’eux. Les animaux ont un organisme et un système digestif complètement différents que notre. Contrairement aux apparences, il est beaucoup plus délicat et inadapté à la nutrition humaine moderne. Les plats du réveillon de Noël sont généralement très assaisonnés, frits, cuits au four, très aromatiques et difficiles à digérer. Ce sont ceux qui nuisent le plus à l'animal.

Faites attention particulière aux enfants ainsi qu’aux gens qui ne respectant pas de règles de l'alimentation des chiens. Certaines personnes peuvent penser qu'un chocolat ou un ravioli ne fait pas mal. Et après un tel régal, vous et votre chien pouvez passer les vacances chez le vétérinaire. Une nourriture difficile peut être particulièrement dangereuse pour les chiots, les animaux plus âgés et ceux qui souffrent de diverses maladies - allergies ou problèmes du système digestif. De nombreux produits, totalement inoffensifs pour l'homme, peuvent entraîner de graves complications chez le chien.

N’oubliez pas que chaque animal est différent et que les recommandations nutritionnelles sont générales, standardisées et adaptées à tous les chiens. Quelqu'un dira peut-être que son animal de compagnie mange des os de volaille d'un petit et qu'il va bien. Cela ne signifie pas que chez dix autres chiens cela ne peut pas causer de souffrance ou de perte de santé. C'est pourquoi nous recommandons de servir les chiens avec des plats de Noël avec prudence.


Alcool
Il n'y a rien à discuter. Le chien ne peut pas lécher le champagne ou le vin du plateau. Même une petite quantité d'alcool peut perturber le travail du corps, provoquer des douleurs abdominales, des vomissements… Après avoir consommé beaucoup de boissons alcoolisées, l'animal peut perdre conscience et même tomber dans le coma. Il est essentiel de passer Noël avec le chien de manière responsable et en toute sécurité.


De petits os

Les os de poulet ou de poisson sont fins et suffisamment acérés pour endommager le tube digestif. Vous ferez mieux de ne pas les donner au chien.


Pain

Les chiens digèrent mal le pain ou les brioches, il est donc préférable de ne pas les offrir à votre chien. De petites quantités de pain ne devraient pas faire mal. Le problème est qu’aujourd’hui il est très difficile d’acheter du "vrai" pain sans agents de conservation. En plus, les grains entiers peuvent causer des ballonnements et de la constipation.


Champignons
Cet ingrédient populaire est interdit aux enfants et aux animaux. Les champignons sont toxiques pour les reins et le foie du chien. Même une petite quantité peut faire du mal, en particulier à un petit chien.


Fruits
Une petite quantité de fruit ne fera pas mal. Cependant, il sera mieux de ne pas donner au chien de fruits exotiques ainsi que ceux qu’il n’a jamais mangé. Malheureusement, on ne sait pas comment le corps réagit à cela. L'épicerie, les raisins et les avocats ne sont également pas recommandés. Les agrumes contiennent des huiles essentielles pouvant irriter les muqueuses du nez et des yeux et provoquer une dysrégulation du système digestif de l’animal.


Oignon et ail
Ces légumes contiennent des disulfures qui sont toxiques. En conséquence, ils conduisent à des flatulences et à des problèmes du système digestif. Les oignons et l'ail figurent sur la liste des produits interdits dans l'alimentation du chien.


Épices
Pratiquement aucune épice n'est autorisée dans le régime alimentaire de votre animal de compagnie. Les animaux devraient consommer des aliments riches mais non sucrés, sans sel et délicats. Les plus nocifs sont le sel, la moutarde, la cannelle, le piment et le poivre. La noix de muscade contient des substances toxiques pour le chien et sa consommation peut entraîner une intoxication se manifestant par des convulsions, des vomissements ou des crampes musculaires.


Produits instantanés
La soupe de la poudre, les bouillons… Ils sont nocifs non seulement pour les animaux mais aussi pour les gens. Pour la santé, il est préférable de les éliminer de notre cuisine.


Plats frits
La viande et les légumes frits dans une casserole sont difficiles à digérer et peuvent endommager le foie. Les plats pour chiens doivent être délicats, de préférence bouillis ou cuits.


Restes de plats
Ils devraient être à la poubelle, pas dans le ventre d'un chien ou d'un chat. Nourrir l’animal avec les restes de la table de Noël peut finir mal.


Quels plats de Noël peuvent manger un chien ?

Il est bien de remarquer que le chien lors Noël peut essayer un peu de viandes, pâtes, riz et gruaux de bonne qualité. Il est recommandé de lui donner des légumes frais ou cuits ainsi que des fruits sélectionnés en petites quantités. Donnez-lui juste ce que vous lui donnez tous les jours.

Rédigé le  5 déc. 2018 22:40 dans AlimentationVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Le manque d'appétit chez le chien

Le manque d'appétit chez le chien

Le manque d'appétit chez le chien est extrêmement stressant pour le propriétaire et peut être un signe de problèmes de santé graves. Il existe de nombreuses raisons de la perte d'appétit chez les chiens. Indiquer la bonne raison pour laquelle un chien se débarrasse de sa consommation de nourriture est la base pour concevoir le meilleur plan de traitement.


Lorsque le chien ne veut rien manger, nous parlons d'une maladie appelée anorexie. L'anorexie mentale est une affection touchant principalement les gens, mais les animaux n'en sont pas non plus exempts. La thérapie d'anorexie est durable et nécessite beaucoup de patience de la part du propriétaire.

Comme le manque d'appétit du chien peut indiquer une maladie, il est important de visiter le vétérinaire. Un découragement soudain de manger indique l'apparition d'un problème interne et doit être consulté rapidement chez un spécialiste. Bien que la plupart des chiens puissent fonctionner pendant quelques jours sans nourriture et ne pas en souffrir, il est préférable de résoudre le problème le plus rapidement possible.


Les causes de l'anorexie soudaine

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les chiens peuvent refuser de manger. Voici quelques d’elles : la maladie, les vaccinations, le voyage à un endroit inconnu, la piqure ou le traumatisme psychologique. Une réduction de l'appétit chez un chien est souvent le signe d'une maladie de l'animal et se manifeste avec d'autres symptômes. Le manque d'appétit peut indiquer le développement de maladies telles que:

  • les problèmes avec les dents et les gencives qui rendent le plan extrêmement douloureux
  • les infections qui rendent l'odeur et le goût de la nourriture très répulsifs
  • l’indigestion
  • la constipation
  • la dépression
  • les changements brusques de température
  • les troubles hormonaux
  • les problèmes liés au travail des organes internes tels que le foie et les reins
  • la maladie cardiaque
  • le cancer


La vaccination contre les maladies infectieuses et l'utilisation de certains médicaments peuvent entraîner une perte temporaire d'appétit. Si le chien ne retrouve pas son appétit après quelques jours, veuillez en informer le vétérinaire.


Le manque d'appétit causé par les déplacements et le changement d'environnement est très fréquent chez les chiens âgés. Les animaux plus jeunes peuvent souffrir du mal des transports, dont l'un des symptômes est la réduction de l'appétit ou sa disparition complète. Les nerfs causés par un long voyage peuvent inhiber efficacement la volonté de manger.


Certains animaux peuvent perdre l'appétit lorsqu'ils ne prennent pas le repas habituel. Ce sont surtout des chiens exigeants et de chiens de salon habitués à un niveau de vie plus élevé. Bien sûr, nous ne devrions pas accuser le chien d’être pointilleux avant d’effectuer des tests de diagnostic qui excluent toutes les maladies possibles.


Mon chien ne veut pas manger - que faire ?

Quel est la meilleure façon d’améliorer l’appétit chez le chien ? Qu’est-ce que faire pour que votre animal mange normalement et ne perde pas de poids à un rythme alarmant ?

Si la perte d'appétit de votre chien est causée par la maladie, le vétérinaire peut créer un régime spécial qui viendra compléter les carences nutritionnelles et lutter contre le risque de devenir plus gravement malade. Parfois, les régimes prescrits ne sont pas particulièrement savoureux, surtout si le chien a l'habitude de manger des repas adaptés aux gens. L'utilisation d'un régime de guérison n'apporte pas toujours l'effet désiré. Vous ne devez en aucun cas affamer un chien et le forcer à manger les aliments prescrits. Si vous voyez qu’il veut manger d'autres choses, vous devriez retourner chez le vétérinaire et faire un nouveau plan pour traiter l'appétit du chien. Dans les cas plus graves, le vétérinaire peut prescrire des stimulants d'appétit ou recommander l'utilisation d'une seringue pour nourrir l'animal (un régime liquide est alors utilisé) ou insérer la sonde d'alimentation.

Si le manque d'appétit du chien est causé par sa minutie - pas à cause de la maladie - vous pouvez utiliser un certain nombre de méthodes pour éliminer cet état de choses et rétablir le bon niveau d'appétit.

Le propriétaire doit tout d'abord limiter les dépenses pour les mets délicats et désapprendre lentement à l'animal de manger des repas "exquis". En outre, n'oubliez pas de nourrir le chien régulièrement - au moins deux fois par jour. Un moyen extrêmement bénéfique d’avoir un appétit pour un chien est faire une promenade avant chaque repas et une bonne dose d’exercice. Grâce à cela, le chien sera non seulement fatigué mais surtout affamé. Il devrait donc manger tout ce qui est dans le bol. Si votre chien est extrêmement exigeant, il est bien de lui permettre d’essayer divers aliments. C’est possible que le chien ne tolère pas des ingrédients ou des aliments spécifiques et refuse de les manger. Plus il essaie de nourrir, plus il est susceptible de trouver ceux qui lui conviennent. La dernière chose est de maintenir une bonne hygiène et de donner à votre chien de la nourriture dans un bol propre. S'il reste des restes de la veille dans le bol, vous ne devez en aucun cas les laisser et forcer le chien à consommer.

Rédigé le  24 août 2018 13:46 dans AlimentationSantéVie avec chien  -  Lien permanent
0 Commentaires  

10 principes de bonne alimentation

10 principes de bonne alimentation

Le professeur de l’École National Vétérinaire de Maison Alfort qui s’occupait plusieurs années de la problématique alimentaire de chien a élaboré 10 principes de bonne alimentation. Voici ses indications.


1. La quantité de liquides.


Le propriétaire du chien qui mange l’aliment sec doit également prendre soin de suppléance hydrique. Cet animal exige particulièrement le bol avec l’eau. La quantité nécessaire de liquide est 60 ml sur chaque kilo, c’est-à-dire que le chien qui pèse 50 kg devrait boire 3 l de l’eau. Il est important de changer l’eau dans le bol pendant les canicules. Cette quantité augmente en cas de chiots, chiennes allaitantes, chiens travaillants ainsi que pendant les journées chaudes.


2. Le changement d’alimentation.


Certains disent qu’il faut changer souvent l’alimentation parce que les animaux comme les gens préfèrent les repas variés. C'est une croyance erronée. Si vous donnez au chien l’aliment de bonne qualité qui répond à ses besoins individuels, le changement de nourriture n’est pas nécessaire. L’exception est la modification des besoins nutritionnels qui exige l’ajustement correct de l’alimentation. Par exemple quand le chiot devient le chien adulte. Il est important d’introduire la nouvelle nourriture progressivement. Il suffit 7 jours pour retirer l’aliment déjà usé.


3. Le temps d’alimentation.


Le chien devrait manger chaque jour à même heure, dans le même lieu en usant le même bol. Le nombre de repas dépend de son âge, état physique et de mode de vie de la famille. Les chiots mangent plus souvent. Théoriquement, le chien adulte peut manger seulement une fois par jour. Cependant, il est mieux de partager la portion quotidienne en deux ou trois parties. Grâce à cela, l’estomac de l’animal ne sera pas chargé. Il est recommandé de donner manger à votre chien après une promenade, jamais avant. En plus, après avoir nourrir, le chien doit se reposer 1 heure au minimum.


4. La quantité d’alimentation.


La quantité doit correspond exactement au rapport calorique individuel de l’animal. Pour que le chien n’ait pas de faim, on déconseille de remplir tout bol. Il est bien de mesurer l’aliment à l’aide de récipient ajouté au paquet avec la nourriture. Après un certain temps, vous allez observer si la quantité est suffisante ou pas.


5. L’alimentation bien équilibrée.


Peu importe si vous préparez les repas vous-même ou servez de l’aliment prêt, la nourriture de votre chien doit être bien équilibrée. Qu’est que signifie ? C’est-à-dire que votre animal de compagnie doit recevoir l’aliment composé de tous éléments nécessaires. Les produits doivent être composés de quantités bien mesurées selon son âge, sa physiologie ainsi que selon sa taille.


6. Le choix de la nourriture.


Avant choisir l’aliment et le mode de nourrir, vous devez vous bien réfléchir car de votre choix dépend en particulier la santé ainsi que la condition psychophysique du chien. Il existe trois critères fondamentaux, qu’il faut prendre en considération :

· L’âge du chien – chiot, chien adulte, chien âgé

· Le besoin énergétique – activité, sport, reproduction

· La taille de l’animal – petite, grande, moyenne


7. La rationalité de nourrir.


Il est obligatoire de répondre aux besoins alimentaires de votre animal. Cela garantit l’aliment sec, si vous le donnes selon les conseils de fabricateur. Malheureusement, les repas préparés dans la maison le plus souvent ne sont pas bien équilibrés pour les besoins de l’organisme de l’animal.


8. L’hygiène.


La production de l’aliment est effectuée selon des conditions sanitaires strictes. Grâce à cela, on diminue le risque de l’intoxication alimentaire. Malheureusement, le repas fait de restes dans la maison qui ne pas mangé complètement laissé dans un bol sale peut provoquer un tel danger.


9. L’évaluation visuelle de la qualité de l’aliment.


La qualité de la nourriture peut être évaluée rapidement prenant en considération l’apparition du chien: son bien-être, son poids approprié, ses muscles bien développés, ses poils sains et ses selles petites et bien formées.


10. L’aide du vétérinaire.


Il devrait être un diététicien pour qu’il puisse effectuer les examens nécessaires et si besoin recommander un régime approprié.

Rédigé le  2 août 2018 12:18 dans AlimentationVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment les aliments secs pour chiens ont été créés ?

Comment les aliments secs pour chiens ont été créés ?

Quand il n’y a pas de la nourriture spéciale pour chiens, les propriétaires donnent à leurs animaux une viande crue ou des restes de repas. En 1860, un anglais James Spratt comme le premier homme dans le monde entier a créé les aliments secs pour chiens. Au début, la nourriture était sous la forme des tourtes faits du blé, du sang de bœuf, des betteraves ou de d’autres légumes.


Le produit a suscité un énorme intérêt. Très rapidement, d’autres personnes ont préparé leurs propres recettes consultées avec les vétérinaires qui soutenaient la production. Chaque fabriquant a fait une publicité de ses articles en montrant la meilleure qualité du produit. En réalité, le savoir concernant l’alimentations était faible. Plus tard, on a fondé des centres de recherches qui donnaient une possibilité de reconnaitre les besoins nutritionnels exacts de chiens ainsi que de créer les croquettes qui ont répondu aux besoins et attentes des animaux de compagnie. En effet, on a fondé une énorme industrie alimentaire destinée aux animaux. Aujourd’hui, presque personne ne le sait pas que nous devions les aliments secs à l’entreprise Spratt qui produit actuellement les meilleurs peignes de soins pour chiens.


Les premiers aliments secs de Spratt étaient composés de différents biscuits et pastilles emballés séparément. Le propriétaire devait les combiner et les mélanger à sa propre discrétion avant de les servir. La percée est venue en 1956. En conséquence les États-Unis sont devenus le centre de la fabrication de croquettes. Le groupe américain Ralston Purina a élaboré une nouvelle technologie qui fonction jusqu’aujourd’hui après quelques améliorations.


L’innovation consistait à mélanger tous les ingrédients et les soumettre à un traitement thermique sous pression. Puis, ils étaient mécaniquement extrudés. Grâce à cela, les grains sont devenus croquants, aérés et ont considérablement augmenté leur volume. Sous cette forme, ils étaient moelleux, plus parfumés et savoureux, car à la fin ils étaient cuits. On a rapidement appris que leur morsure influait positivement sur l'état des dents. De plus, les propriétaires de chiens étaient ravis de cette façon de les nourrir car cet aliment contenait tous les éléments nécessaires pour les animaux.


Au fil du temps, les recettes ont été modernisées et diversifiées pour mieux les adapter au corps du chien à des stades de développement particuliers. Les plus grands producteurs ont même construit d’énormes laboratoires dans lesquels on a fait des recherches sur les besoins nutritionnels spécifiques en cherchant des recettes et d'ingrédients optimaux pour les satisfaire. À côté de quelques laboratoires il y avait des fermes expérimentales de chien où tout a été examiné.


Aujourd’hui, nous avons une offre riche des croquettes parmi lesquelles, nous sommes obligés de choisir celles qui répondent au mieux aux besoins de notre animale de compagnie selon sa race et son style de passer le temps. C’est une décision essentielle car l’espérance de vie de chien ainsi que son confort de vie dépendent de l’alimentation correcte.

Rédigé le  14 juin 2018 13:22 dans AlimentationVie avec chien  -  Lien permanent
0 Commentaires