Santé

Les vacances avec le chien : le retour de vacances

Les vacances avec le chien : le retour de vacances

Les vacances constituent le moment particulier: le chien a beaucoup d’attractions, il ne se sépare pas avec ses propriétaires qui lui consacrent plus de temps que toujours. L’animal fait de longues promenades, joue avec des enfants, il se passe quelque chose du matin au soir. Le chien oublie de dormir plusieurs heures du matin quand les propriétaires sont au travail et les enfants à l'école. Sans cesse quelqu'un le caresse et le nourrit de friandises. Cette nouvelle vie pleine d'attractions, mais peut-être un peu fatigante et folle, il l’aime beaucoup.


Soudain, un jour, les propriétaires font leurs valises et rentrent chez eux. Tout le monde est occupé et excité, parce qu’il faut faire les courses, faire vos emplettes, déballer les bagages, laver et repasser les vêtements, nettoyer la maison… car la vie normale commence demain. Les adultes retournent au travail et les enfants à l’école. Seulement la vie du chien ralentit. Tout au long de la course de préparation au boulot ainsi qu’à l’école, personne ne lui consacre l’attention. Tout le monde le pourchasse parce qu'il tourne sous ses pieds et dérange comme l’animal ne comprend pas le nombre de choses à faire…


Malheureusement, le chien ne le comprend pas. Tout à coup, il reste seul et misérable… Jusqu'à ce qu'il a vécu une vie de vacances, il allait bien. Tout était en ordre. Maintenant tout a été complètement bouleversé. Le syndrome de solitude apparaît et tous les problèmes sérieux qui y sont associés. Un tel changement si violent est pour lui énormément difficile à accepter. Il faudra beaucoup de temps avant de s'habituer à de nombreuses heures d'inactivité.


Pour éviter de telles difficultés, il est recommandé de ne pas lui choyer lors les vacances et lui consacrer plus d’attention après le retour. Il sera préférable d’emmener le chien pour des promenades plus longues et variées pour lui aider à décharger l'énergie accumulée pendant les vacances et revenir à la vie normale aussi vite que possible.


Comment lutter contre le syndrome de solitudechez votre chien ?


D'abord, apprenez-lui à nouveau à se sentir à l'aise quand il reste seul pendant 30 minutes, 1 heure, 1,5 heure… pendant que vous faites vos propres affaires. Quand le chien s'habitue à isoler temporairement à la maison en présence de personnes, commencez à le laisser seul pendant quelques minutes. Prolongez progressivement vos sorties et avec le temps vous serez en mesure de le laisser seul pendant quelques heures.


Combien de temps peut le chien rester seul à la maison?


Bien sûr, cela dépend de tempérament de votre animal de compagnie, de son âge et de sa propre expérience.

Généralement, on peut constater que les chiens peuvent rester seuls à la maison pendant 8-9 heures, et parfois même 10-12, si elles ont aussi assez de classes et de contacts avec les soignants.
Il ne s'agit pas seulement de longues promenades mais aussi de jeux de récupération, de traîner, de recherche de délices cachés…


Fortisline24 vous souhaite de bonnes vacances ainsi que des retours heureux sans problèmes. N’oubliez pas de ne pas gâter votre animal.

Rédigé le  6 juillet 2018 13:39 dans ComportementVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les vacances avec le chien : votre animal de compagnie en sécurité dans l’eau

Les vacances avec le chien : votre animal de compagnie en sécurité dans l’eau

Nager dans le lac ou dans la mer constitue pour le chien le grand plaisir. Au contraire aux gens, chaque chien sait nager. Malheureusement, cela ne signifie pas que chaque bain est pour lui sûr. Quand vous vous décidez d’aller passer le temps avec votre chien par exemple au bord de l’eaux calmes, il est essentiel de prendre en considérations quelques questions.


· Au début, vérifiez si le lieu est en sécurité. La menace peut être des bouteilles cassées ainsi que des algues épaisses et algues au bord du lac ou de la mer. Si le chien est allergique, d'entre eux peuvent causer de graves problèmes de la peau. Un problème similaire se produit dans le cas de l'eau de mer car le sel irrite la peau et la sèche. C’est pourquoi il est recommandé de rincer votre animal de compagne avec une douche ou avec un tuyau après la baignade dans la mer. La natation ainsi que les courses plus intenses exigent une augmentation graduelle de l'effort et un entraînement approprié. L'idée de nager derrière un vélo aquatique n’est pas la plus réussie.


· Certains chiens sont de très bons nageurs et rien ne les empêchera de sauter dans l'eau. Il y a aussi ceux qui doivent être encouragés à entrer dans l'eau mais ils apprécient se prélasser sous un arbre. Certains animaux n'aiment pas nager. C’est pourquoi vous ne devez jamais tirer ou jeter le chien dans l’eau, s’il n'a pas envie. Un tel comportement peut le décourager de nager pour toujours.


· Si le chien est calme, vous pouvez le prendre sur un bateau ou un canoë. Il est important que la chaleur ne soit pas trop grande car il peut causer le coup de soleil. N’oubliez pas d'appliquer une crème avec un filtre UV sur le nez car il est très sensible aux brûlures.


· Le chien qui nage à côté d’une nacelle devrait avoir un gilet de sauvetage au cas où il manque de force et l’animal est loin du propriétaire. Des précautions particulières doivent être prises dans les eaux sur lesquelles les bateaux à moteur rapides et bruyants flottent parce que la vague provoquée par eux peut être dangereuse. En plu, vous pouvez attacher une ligne fine au porte gilet afin que le chien puisse y être rapidement attiré en cas de besoin.


· Votre animal de compagnie ne peut jamais se baigner sans surveillance.


· Bien que chaque chien puisse nager, il devrait d'abord être apprivoisé avec l'eau dans un endroit où il n'est pas trop profond. Quand l’animal acquiert de l'expérience et de la condition, il peut se baigner dans des réservoirs plus profonds.


· Ne laissez pas le chien se baigner avec une maladie affaiblie, souffrant d'affections articulaires (en particulier dans l'eau froide) et tout animal qui ne veut pas.


Les amateurs de la natation peuvent choisir le terre-neuve. Ce chien est le meilleur nageur du monde. En plus, cet animal est très attentif: il prendrait soin des enfants qui baignent. Le représentant de cette race ne leur permettrait pas de s'éloigner du bord et si nécessaire, il va les sortir de l'eau.


On vous souhaite beaucoup de moments passés dans l’eau avec votre chien plein de joie. Que chaque retour soit heureux.

Rédigé le  6 juillet 2018 9:33 dans ComportementVie avec chienSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les vacances avec le chien : quelques avertissements estivaux

Les vacances avec le chien : quelques avertissements estivaux

Si votre chien vous accompagne partout, la situation est surement plus facile. N’oubliez pas que c’est toujours pour lui un terrain étranger, plein de nouvelles odeurs et impressions, sur lequel il peut se perdre aisément ou se retrouver en pleine tempête. C’est difficile de prévoir ce qui se peut passer parce que tout dépend de lieu. Voici quelques évenements possibles.


Si vous êtes dans un terrain étranger, il est recommandé de garder le chien en laisse pour qu’il ne se perd pas. Si non, il peut avoir les difficultés avec le retour à la maison. Vous pouvez resigner de la laisse quand votre animal de compagnie est bien formé et vous êtes sûrs qu’il retourne à votre commande. Une nouvelle espace est pleine des attractions attrayant son attention à cause desquelles il va tout oublier.


Il est interdit de laisser le chien dans la voiture lors la période de grandes chaleurs, même si les vitres sont basées. N’oubliez pas que ces animaux sont très sensibles aux hautes températures. En cas d'accident vasculaire cérébral, une visite chez le vétérinaire est toujours nécessaire.


S’il y a de grandes chaleurs, il est recommandé d’appliquer des crèmes solaires (UV’15) notamment sur le nez et les oreilles. Très souvent, les propriétaires se décident de raccourcir les poils qui constituent une couche d’isolation. Il ne faut pas exagérer car les poils protègent contre les températures baisses et hautes. Quand ils sont trop courts, ils révèlent la peau sensible aux brûlures.


Si l’après-midi la température est trop haute, il est bien de trouver un coin sombre dans lequel le chien pourra se cacher et attendre quand la température sera plus agréable. Dans une telle situation, il est mieux d’exercer des marches et jeux forcés pendant la soirée.


Si vous remarquez qu’après une promenade le chien frotte les yeux, il est préférable de remplir une seringue en plastique avec l’eau tiède propre et de la verser très lentement sous la paupière inclinée. Vous devez mettre le chien sur le côté et verser de l'eau dans le coin externe de l'œil afin qu'il coule vers le nez.


En plus, les chiens sont sensibles aux piqûres d'insectes. Il est obligatoire de les bien protéger contre cela.


Chaque jour, il est essentiel de peigner les poils ou les examiner. C’est important pour que par exemple un épillet ne collera pas à l’œil, l’oreille ou au coussinet de patte car cela peut provoquer une grave infection.


Dans la forêt, tenez le chien en laisse. Si la laisse est longue, votre animal se sentira sûr et libre.


N’oublions pas que la présence de votre chien dans l’hôtel, au camping un dans d’autre lieu ne peut pas déranger le repos d’autres vacanciers. Même s’ils aiment les chiens, ils ne veulent pas écouter les aboiements incessants ou sentir l’urine qui a pénétré le coin de la tente pendant toutes les nuits de leur congé. Ne permettez pas au chien de courir sans la muselière au camping car c’est une espace destinée à la détente familiale. En outre, vous êtes responsables pour tous les dommages effectués par votre animal de compagnie.

Rédigé le  29 juin 2018 10:43 dans Vie avec chienComportementSanté  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Panier, tapis, coussin, matelas pour chien… Lequel couchage pour chien choisir ?

Panier, tapis, coussin, matelas pour chien… Lequel couchage pour chien choisir ?

Les chiens aiment rester allongés dans des endroits confortables. Le confort, la chaleur et la proximité du propriétaire rendent la repose sur le canapé ou dans un lit une habitude de quadrupèdes. Même si cela ne nous dérange pas complètement, il est recommandé de préparer un autre lieu destiné à dormir pour note animal de compagnie. Un propre coin tranquille laissera notre favori se détendre, se calmer et s'habituer au moment de la séparation des gens. Quel couchage pour chien choisir? Que faire pour que notre animal l'aime vraiment ?

Pourquoi chaque chien devrait-il avoir son propre couchage ?


Nos animaux de compagnie adorent occuper des meubles. Cela résulte que partiellement de propriétés spécifiques des lits et fauteuils très mous. Mais l’aspect le plus important est le fait que la plupart de chiens cherchent simplement le contact avec leur maître. Que faire pour se rapprocher le plus possible du propriétaire ? Bien sûr - sautez sur son lit. Apparemment, c'est la situation idéale - le quadrupède a un accès facile à l'aidant, et nous sommes heureux de sa présence. Malheureusement, notre proximité constante influe mal sur l’animal. Chez certains chiens cela peut causer un attachement excessif et par conséquent conduire à des comportements problématiques. Les animaux habitués à être toujours avec le propriétaire tolèrent mal la séparation. Parfois, on observe chez l'anxiété de séparation. Pour éviter cela, le chien devrait avoir son propre couchage sur lequel il pourra se reposer confortablement et être en mesure de devenir quelque peu indépendant de la présence de son maître. Un lit confortable peut également être utile dans la formation - pour éviter un comportement indésirable. C’est bien d'enseigner votre chien de rester dans l'endroit désigné. Envoyer un chien dans le lit peut aussi être un signal clair pour lui qu'il est temps de se reposer et de faire taire ses émotions.


Comment choisir un bon lit pour chien ?

Pour que notre chien se repose vraiment et en même temps se sent en sécurité, le lit choisi doit être adapté à sa taille. Il est souhaitable que la dimension de la literie donne au chien la possibilité de s'étirer librement.

Un autre critère à considérer est le matériau à partir duquel le panier, tapis, matelas, coussin a été fait et le type de son remplissage. La literie doit être durable, facile à nettoyer, ne pas absorber les odeurs et offrir à votre animal une isolation thermique optimale. Le couchage approprié ne peut pas être trop mou car il affecte négativement la peau de l'animal.

Parmi les lits pour chien, il est préférable de chercher des accessoires avec une entrée abaissée. Ceci est particulièrement important pour les animaux de compagnie de petites races qui ont des difficultés à grimper un lit trop haut. Faisons également attention si le lit a des bords relevés et rembourrés. Grâce à cela, notre favori sera en mesure de reposer sa tête. La stabilité du lit pour chien joue également un rôle essentiel. Le couchage ne peut pas se déplacer.


Types de lits pour chiens

Les paniers standards qui fonctionneront bien pour la plupart des animaux de compagnie sont le plus souvent en polyester ou en cuir. Parmi de nombreux produits, nous trouvons la literie de différentes couleurs et formes. Cependant, les plus populaires sont encore des accessoires rectangulaires et ovales. Parfois, les lits sont également équipés d'oreillers supplémentaires. Un lieu destiné à se reposer pour un chien peut également être un panier avec un matelas adapté, le coussin, le tapis...

Un lit de bonne qualité est une priorité si nous avons un chien sédentaire ou un chien souffrant de troubles musculosquelettiques. Les tapis orthopédiques s'adaptent au corps de l'animal, soulagent les os et la colonne vertébrale et préviennent les escarres.

Il y a aussi des lits de refroidissement et de chauffage disponibles sur le marché qui garantissent au chien une température optimale. Les tapis chauffants sont particulièrement recommandés pour les chiots, les animaux âgés ou malades. Ils sont parfaits pendant l'hiver.


Comment convaincre un chien à coucher dans son panier ?

L’animal de compagnie qui a déjà pris l'habitude de dormir au lit du propriétaire, peut d'abord regarder avec aversions sur son couchage, même celui de luxe. Dans cette situation, il est conseillé de le convaincre que se reposer à son propre lit lui est plus profitable. Pour cela, nous pouvons apprendre le chien à laisser les meubles sur commande, puis partir et rester à l'endroit désigné. Une grande dose de récompenses sera certainement très motivante ! Nous pouvons également laisser ses jouets préférés près du panier. N’oublions pas que déranger un chien quand il se repose à son lit est interdit. Ce n'est également pas un bon lieu pour effectuer des traitements douloureux ou désagréables pour un chien.

Rédigé le  22 juin 2018 10:26 dans Vie avec chienSantéComportement  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment le chien montre sa douleur ?

Comment le chien montre sa douleur ?

Les chiens comme les gens ressentent la douleur mais ils sont moins susceptibles de la montrer. Il ne s'agit pas seulement d'une plus grande résistance à la souffrance, mais aussi de la tendance héréditaire à cacher la maladie.


La façon de montrer la maladie peut se différer et dépend toujours de la tolérance individuelle pour la douleur. Très souvent, l’animal ne manifeste pas sa souffrance et le propriétaire doit découvrir lui-même le mal du chien. Si l’homme a un bon contact avec son animal de compagnie, il remarque sans problème les changements de comportement tels que par exemple la fatigue plus rapide, le serrement silencieux ou les difficultés à se lever. Dans cette situation, vous devez observer très attentivement le chien pour examiner tous les symptômes inquiétants dès que possible.


Voici des comportements qui peuvent indiquer que le chien a mal:


· Des changements du comportement – le chien réagit différemment que toujours. Si vous vous rapprochez, il montre l’impatience, l’animal reste plus longtemps dans son couchage, il cherche l’isolement, il est déprimé et il ne s’intéresse à rien.

· Des changements dans la mobilité – le chien limite évidement le mouvement, il rencontre des difficultés à se laver, vous pouvez remarquer une secousse ou une raideur des membres. Tenir la jambe vers le haut peut suggérer une coupe ou un corps étranger dans le coussinet.

· Une boiterie – les difficultés à se laver ainsi qu’avec se déplacer sont évidentes.

· Des aboiements - le chien aboie presque constamment, bien qu'il n'y ait aucune raison de le faire.

· Une perte partielle ou complète de l'appétit.

· Siroter et même mordre en essayant de toucher dans un endroit spécifique.

· Des difficultés à avaler peuvent indiquer une douleur aux dents ou à la gorge.


Le problème est que les chiens, bien que les gens ressentent de la douleur, ne peuvent malheureusement pas montrer ce qui les blesse. Même s'ils envoient des signaux, les gens ont les difficultés de les bien comprendre.


Le propriétaire qui passe avec son chien beaucoup de temps connaît bien ses habitudes. S'il est un bon observateur, il remarque rapidement que quelque chose ne va pas. Il ne sait pas toujours quoi mais une observation attentive de l'animal devrait lui montrer la source de la souffrance.


Il est bien de ne pas négliger des symptômes inquiétants. Il faut trouver la source de la douleur et contacter immédiatement votre vétérinaire. Quand le diagnostic correct est fait vitement, il est possible de commencer le traitement dès que possible.

Tout ce que le propriétaire peut dire au vétérinaire sur le chien et son mal est très essentiel. C’est pourquoi, il est recommandé de se réfléchir ce qui a changé. Peut-être c’est le manque de l’appétit, l’animal boit beaucoup, il se fatigue rapidement et parfois il tousse. Il est recommandé de trouver une activité provoquant le mécanisme défense chez votre animal de compagnie. Probablement à l’aide de toucher, vous allez trouver un endroit qui fait mal. N’oubliez pas d’observer le comportement de votre chien, chaque changement peut constituer une indication précieuse pour lui aider.

Rédigé le  15 juin 2018 13:56 dans SantéVie avec chienComportement  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Le diabète chez un chien : régime. Comment nourrir et quoi éliminer dans un régime diabétique

Le diabète chez un chien : régime. Comment nourrir et quoi éliminer dans un régime diabétique

Dans le monde moderne, l'importance de la stérilisation ou de la castration a augmenté en comparaison des années 80. ou 90. du XXème siècle. L’alimentation industriel est devenue aussi plus populaire et a facilité la préparation de nourriture. Grâce à cela, les propriétaires puissent prendre soin d'une bonne nutrition sans dépenser trop de temps ou de ressources.

Malheureusement, cela a également impliqué un certain nombre de phénomènes défavorables comme par exemple l'obésité ou le surpoids.


On observe le nombre plus élevé de nombreuses maladies associées à un poids corporel inadéquat ainsi qu’à une faible mobilité de nos animaux de compagnie.
La plus fréquente diagnose est le diabète.


Le diabète (latin: diabetes melitus) est une maladie métabolique fréquente caractérisée par une hyperglycémie ou une glycémie élevée qui résulte d'une déficat absolu ou relatif d’insuline.

On distingue trois types du diabète :

1. Le diabète insulino-dépendant (type I) caractérisé par l'absence d'élévation des taux d'insuline due à l'augmentation du taux de glucose après un repas qui correspond au diabète juvénile chez l'homme.
2. Le diabète sucré non insulinodépendant (type II) auquel les taux d'insuline sont normaux mais les interactions entre les récepteurs cellulaires et cette hormone sont perturbées, le plus souvent en raison de l'obésité.
3. Le diabète de type III ou le prédiabète ou « diabète potentiel » est déterminé dans le cas de taux d'insuline normaux ou élevés, le seuil rénal n'étant pas dépassé et une réaction anormale au test de tolérance au glucose.


Quels animaux sont les plus à risque de développer le diabète ?


Le diabète affecte le plus souvent les animaux d'âge moyen et avancé, les premiers symptômes se manifestant entre 7 et 9 ans.

Il est plus fréquent chez les chiennes, les animaux obèses et les chats stérilisés, bien que cela puisse arriver chez tous les animaux, peu importe leur sexe ou leur condition physiologique.

Parmi les chiens, les plus communs sont : schnauzers miniatures, caniches, bergers polonais de plaine, samoyèdes, chiens du groupe terrier.


Le régime alimentaire dans le diabète sucré non insulino-dépendant

Nous avons déjà mentionné le diabète non insulino-dépendant, c'est-à-dire le diabète de type II, dans lequel les troubles affectent l'interaction du glucose, des récepteurs cellulaires et le niveau d'insuline est souvent correct.

Le moyen le plus simple et le plus efficace de traiter de tels animaux sera une alimentation visant à maintenir un poids corporel optimal.


En théorie, le régime alimentaire de chaque patient devrait contenir tous les éléments nutritifs nécessaires. En plus, chaque repas devrait avoir une composition similaire.


Manger régulièrement est également très importante. Tous les repas doivent être servi à la même période.


Il est inacceptable que l'animal reçoive une injection d'insuline et ne prenne pas de nourriture, car cela peut entraîner des complications très graves, y compris une hypoglycémie grave menaçant le pronostic vital. Nous devons donc vérifier soigneusement si l'animal a pris la nourriture du bol, et pas seulement limiter sa coulée successive.


Le moyen le plus simple de nourrir les diabétiques est donc un régime commercial approprié, prêt à servir, l’aliment humide à faible teneur en hydrates de carbone ou celui sèche, également à teneur réduite.


Cependant, les aliments semi-humides ou semi-secs sont contre-indiqués en raison de la teneur en disaccharides et en propylène glycol. Ces ingrédients rendent extrêmement difficile le maintien d'un taux de sucre dans le sang stable.


Dans la nutrition des animaux souffrant de diabète, nous devrions généralement choisir des ingrédients à IG bas. La hauteur de l'IG dépend de nombreux facteurs, tels que la quantité et le type de glucides consommés ou la méthode utilisée pour traiter la nourriture et le degré de sa fragmentation. Vous pouvez trouver une liste contenant des produits avec leur IG à l’Internet.

L'indice glycémique est associé à une charge glycémique (LH) c’est-à-dire la valeur numérique qui prend en compte la quantité et la qualité des sucres dans l'alimentation. En général, plus la charge glycémique est élevée, plus l'augmentation du glucose après un repas est élevée.

Donc, comme nous pouvons le voir dans le cas du diabète, peut-être le rôle le plus important est attribué aux glucides dans l'alimentation.


Pour nourrir les animaux diabétiques, nous pouvons utiliser :
• la viande de volaille bouillie (dinde, poulet) à raison d'un tiers de la dose,
• le riz bouilli à raison de 1/3,
• les légumes bouillis dans la même proportion.


Cependant, nous devrions choisir le riz brun ou sauvage en évitant ce blanc en raison de l'indice glycémique élevé (IG à 60-70).
N’oublions pas que le blé, le maïs ou moins de sorgho disponible semble être une meilleure source de glucides.

Nous pouvons également servir des pommes de terre ou des gruau chauds et cuits.

Rédigé le  4 mai 2018 11:11 dans SantéVie avec chienAlimentation  -  Lien permanent
0 Commentaires