Err

Scientifiquement

Nous réfutons les mythes sur les chiens – partie 1

Nous réfutons les mythes sur les chiens – partie 1

Il y a beaucoup de chiens dans le monde. Pas étonnant qu’il existe de nombreux mythes et stéréotypes concernant ces animaux. Certains sont amusants, d'autres sont insensés ou même nuisibles. Il y a aussi ceux qui peuvent mettre en danger la santé et la vie des chiens. Cela est principalement dû à un manque de connaissances des chiens et à l’effet de la répétition inconsidérée des histoires entendues et ancrées dans la conscience de nombreuses personnes. Aujourd’hui, nous réfutons les mythes sur les chiens. On présente ci-dessous une liste des stéréotypes les plus répétés.

  1. Un chien avec un palais noir est agressif. C'est juste un mythe. Bouche noire, taches noires sur la langue, lèvres noires (lèvres), nez noir - chiens avec une bonne pigmentation. Ce mythe remonte au Moyen Âge, de l'association du noir au mal diabolique. En fait, le comportement du chien et son caractère n'ont rien à voir avec la couleur de son pelage ou la couleur de son palais. Le tempérament de l'animal dépend des gènes et de la bonne éducation et de la socialisation du chien avec le monde qui l'entoure.
  2. La chienne doit avoir des chiots au moins une fois dans sa vie. C'est un mythe néfaste car les chiots peuvent constituer plus tard un problème. En plus, cela peut augmenter l'itinérance chez les chiens. Cependant, les grossesses régulières préviennent l'apparition de certaines maladies (par exemple, réduisent le risque de troubles hormonaux). Par contre, elles augmentent le risque d'autres maladies (par exemple le cancer). Une grossesse ponctuelle ne change rien ici. Elle peut, par exemple, déclencher ou exacerber la fréquence des grossesses prénatales. La stérilisation, en revanche, protège les chiennes (raciales et hybrides) contre les maladies dangereuses et les grossesses non désirées.
  3. Chaque chien doit s’accoupler à une chienne au moins une fois dans sa vie. C'est un mythe. S’accoupler irrégulièrement ou cachement, non seulement ne satisfait pas l'instinct mais élargit et frustre même le chien. Le seul conseil est la stérilisation ou la castration.
  4. Les corniauds sont les plus sains chiens, ceux de race pure sont sensibles aux problèmes de santé. C'est en partie vrai car la création de la race et l'association ultérieure seulement en son sein sont en quelque sorte liées à l'élevage consanguin. En effet, il y a des maladies liées à la race. Cela ne signifie pas que chaque chien pédigrée doit tomber malade bien qu’il soit essentiellement héréditaire. Cependant, la probabilité est plus grande. Vous ne pouvez pas supposer que chaque corniaud sera un spécimen de santé, car cela peut être le contraire. Cependant, l'accouplement sans sélection spécifique, c'est-à-dire de manière complètement aléatoire, favorise une plus grande diversité génétique ce qui garantit une plus grande force et une immunité de l'organisme. Il faut aussi souligner que chez les chiens de race nous connaissons le bassin de maladies potentielles auxquelles ils peuvent être exposés. Dans le cas des corniauds c’est au contraire.
  5. Le chien peut lécher chaque blessure. Cela est vrai en partie, depuis la salive de chien contient des enzymes favorisant la désinfection de la plaie mais contient aussi des bactéries qui peuvent augmenter l’infection. Le frottement avec le langage de la plaie favorise également son élargissement. C'est pourquoi nous devons porter des colliers de protection si souvent pour les chiens blessés. Le léchage de la plaie est instinctif pour le chien et était le seul traitement disponible dans la nature. Maintenant, il est mieux consulter le vétérinaire. N’oubliez pas que certaines blessures doivent être cousues.
  6. Quand un chien a le nez chaud ou sec, cela signifie qu'il est malade. Ce n'est pas tout à fait vrai. La seule façon de vérifier si le chien a de la température est de la mesurer avec un thermomètre. Le nez est également réchauffé, par exemple lors d'une sieste. Un chien en bonne santé a généralement un nez mouillé, grâce auquel il reçoit plus efficacement des stimuli olfactifs de l'environnement. Cependant, la sécheresse du nez peut indiquer une infection ou un autre processus pathologique avant lequel le corps peut se défendre contre la fièvre. Pendant les jours chauds, le nez devient parfois plus sec. Le nez sec et enflammé est également un signe d'obstruction des conduits lacrymaux. Donc, si nous avons des doutes, il est préférable de vérifier la température du chien.
  7. Seul un chien âgé d'environ un an convient à l'entraînement. C'est un non-sens ! Le chien doit être formé dès le début mais lentement et systématiquement. Un chien annuel et non formé peut essayer de nous dominer.
  8. Les chiens apprennent seulement dans leur jeunesse et lorsqu'ils sont plus âgés, ils ne peuvent plus rien apprendre. C'est un autre mythe. Le fait est que les chiens plus jeunes apprennent des commandes plus rapidement que ceux âgées. Les chiens agés exigent plus de temps parce qu’ils ont déjà leurs habitudes et ont une tendance à être plus obstinées. Cela doit être éliminé. Il est plus facile et plus pratique pour les propriétaires de dire que le chien plus âgé n’apprendra plus rien parce que cet entraînement est plus difficile.
  9. Si le chien apprend une fois les commandes, il s'en souviendra pour le reste de sa vie. C'est un mythe. Il est nécessaire de stimuler constamment le chien intellectuellement, de répéter les commandes et les exercices à divers endroits (à la maison, dans la cour, en présence d'autres chiens). Si nous arrêtons cela, après un certain temps, le chien oubliera les commandes déjà apprises. C’est pourquoi les chiens policiers ont des séances d'entraînement régulières.
  10. La cinquième griffe et la queue basse sont la preuve de la racialité du chien. C'est un non-sens. Les métis chassent leur propre queue. De plus, les mâles aboient et la chienne aboie une fois puis.
Rédigé le  3 sep. 2018 14:06 dans Vie avec chienComportementScientifiquement  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les 26 curiosités sur les chiens

Les 26 curiosités sur les chiens

Probablement comme la plupart des propriétaires, vous pensez que vous savez tout à propos de votre chien. Est-ce que c'est vrai ? Vérifiez-le ! Voici les faits sur la vie de votre chien qui vous intéresseront sûrement :


Si vous voulez identifier un homme, vous examinez son empreinte digitale. Cependant, chez le chien, vous prenez en considération son empreinte nasale.


Les chiens distinguent les couleurs mais bien pire que les humains. Ils peuvent distinguer le jaune et le bleu.D’autres coloris, ils voient dans des nuances de gris.


Les chiens se recroquevillent pendant leur sommeil pour protéger leurs organes vitaux contre les éventuelles attaques.


Grâce à une membrane spéciale appelée membrane réfléchissante, les chiens peuvent voir dans l'obscurité.


La fumée de cigarette nuit aux chiens. Il peut causer des maladies respiratoires, des cancers du poumon et des allergies.


Les chiens sont jaloux.


Les chiens dont le meurtre est plus long vivent plus longtemps que d’autres chiens.


La température normale du corps du chien est d'environ 38 degrés.


La plupart des chiens ont des Tchèques. Il y a 4,5 millions de chiens et la population de ce pays dépasse à peine 10 millions.


Bien que les chiens aient été domestiqués il y a environ 33 000 ans, ils ont conservé leur instinct originel - ils hurlent sur la lune et se rassemblent en groupes.


Les recherches montrent que les chiens peuvent facilement déchiffrer l'émotion sur le visage de leur propriétaire.


Les chiens ont un instinct fort qui leur permet de traiter leur propriétaire comme un leader.


Le chien effrayé cache la queue entre ses jambes pour supprimer l'odeur des glandes qui agissent comme une "identification personnelle".


La tempête crée une fréquence spécifique de son captée dont la réception peut être très douloureuse.


Les chiens ont le hoquet s'ils mangent ou boivent trop rapidement.


Les chiens ne peuvent pas se sentir coupables mais ils peuvent se sentir mal à cause de la colère de leur propriétaire.


Les chiens n'aiment pas être inclus. La position des mains sur leur corps est associée à la domination physique.


La peau du chien peut avoir un coup de soleil. Les chiens à fourrure légère sont plus exposés aux rayons du soleil.


Le chien utilise ses oreilles comme le radar et il peut localiser la source sonore dans les six centièmes de seconde.


Les chiens ont 319 os! C'est 112 de plus qu'un être humain.


La queue du chien a son propre langage. Quand un chien remue sa queue à droite, cela signifie qu'il est heureux, quand il remue à gauche, cela signifie qu'il a peur ! Les mouvements rapides de la queue accompagnés de tonus musculaire ou de pupilles dilatées peuvent suggérer une agression.


Le chien ne connaît pas le concept du bien et du mal - il évalue les situations en fonction de leur sécurité ou non.


Prêts pour 4 informations que vous ne connaissez pas sur les chiens ?

Les anciens Égyptiens adoraient leurs chiens. Quand l'animal partait, son propriétaire a rasé ses sourcils, a enduit la boue de ses propres cheveux et il a crié fort pendant les jours qui ont suivi sa perte.


Un million de chiens américains ont été les héritiers de leurs propriétaires décédés.


Le chien vivant le plus long était (comme documenté) un chien de berger australien nommé Bluey. Il a travaillé comme berger pendant 20 ans. Il est mort à l'âge de 29 et 5 mois.


Le basenji est la seule race de chien qui n'aboie pas.

Rédigé le  16 août 2018 12:12 dans ComportementScientifiquementVie avec chien  -  Lien permanent
0 Commentaires  

L’intelligence du chien : Est qu’il y a des chiens intelligents et stupides ?

L’intelligence du chien : Est qu’il y a des chiens intelligents et stupides ?

Il y a une conviction que les races de chiens se différent par l’intelligence. C’est vrai, les gens qui s’occupent de formation de ces animaux de compagnie le confirment. Les différences se produisent au sein de races, des lignées d’élevage et même des unités individuelles.


Les formateurs français d’École des Chiens en basant sur leur propre expérience ont séparé des groupes de races prenant en considération l’intelligence et la vulnérabilité à la formation.


Les dresseurs d’École des Chiens ont évalué:

- la rapidité de compréhension de commandes,

- l’exactitude des exercices effectuées,

- la passion pour l’apprentissage,

- l’obéissance.


Voici les évaluations obtenues par les chiens formés dans l’École des Chiens:


Parmi les génies, ils ont distinguéles races suivantes: le border collie, le berger australien, le caniche, le berger allemand, le labrador, le golden retriever, le rottweiler, le doberman.


Les meilleurs sont: le schnauzer géant, l’épagneul springer, le berger belge malinois, le cocker anglais, le bernois, le jack russel terrier.


Les races modérément sensibles à l'entraînement: le yorkshire terrier, l’airedale terrier, le bouvier les Flandres, le briard, le samoyède, le terre-neuve (chien), l’american terrier (staff), le setter irlandais rouge, le pinscher, le setter anglais.


Les chiens faibles en formation: le pointer, le Cavalier King Charles Spaniel, le bichon, le griffon, le boxer, le shar peï, le basset artésien, le dogue allemand, le cocker américain.


Les paresseux: le mâtin napolitain, le bouledogue français, le terrier tibétain, le berger des Pyrénées, le saint bernard, le bull terrier, le chihuahua, le lhassa apso, le bullmastiff.


Les individualistes: le basset hound, le mastiff, le beagle, le pékinois, le lévrier russe, le papillon, le chow-chow, le lévrier afghan, le dalmatien.


La liste ci-dessus devrait être traitée au sérieux parce que ce sont les résultats obtenus par les chiens formés dans une école. Probablement, l’examen effectué dans une autre école présenterait d’autres notes. Il faut également souligner que le guide ainsi que les prédispositions individuelles jouent le rôle essentiel dans l’éducation de chien. C’est sûr que pour chaque propriétaire son animal de compagnie est agréable et intelligent. N’oubliez pas que votre animal de compagnie possède telles compétences que vous l’avez enseigné.


La dernière chose digne de mentionner: les chiens aimaient nous surprendre. Voici une petite preuve: chaque année, on peut regarder les compétences de wind surfing organisées pour les chiens du monde entier. Une fois, le gagnant a été un bulldog anglais. Personne ne l'a trahi comme le vainqueur.

Rédigé le  6 juin 2018 9:16 dans ScientifiquementRacesVie avec chien  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment bien créer le lien avec votre chien ?

Comment bien créer le lien avec votre chien ?

Malheureusement, beaucoup de propriétaires n’apprécie pas de rôle qui joue la relation amicale basée sur l’amitié et la confiance dans l’éducation de l’animal de compagnie. Répondre à ses besoins fondamentaux n’est pas pour lui suffisant. Le chien ne le trait pas comme la preuve de soin. Il ne l’associe pas avec son propriétaire. Au lieu de se sentir sûr, l’animal pense que personne ne lui s’occupe pas, il se sent frustré et seul. Voici les choses essentiels pour l’animal: passer le temps ensemble, embrasser, caresser…


Grâce à cela, le chien montre que l’homme est pour lui important. L’animal est heureux, l’apprécie son maitre et peut faire tout pour lui. Pour obtenir ce résultat, il est recommandé de passer beaucoup de temps ensemble: se promener, jouer ou effectuer d’autres activités… La promenade constitue la façon parfaite pour créer le lien avec votre chien. Il est également préférable de permettre lui jouer avec d’autre chiens et le rappeler de temps en temps pour l’inviter à courir. Le chien unie l’exercice de liberté avec son propriétaire. Cela vraiment rapproche l’animal à l’homme.


La création de lien avec votre animal de compagnie doit être fondée sur la compréhension mutuelle. Une personne qui n’avait pas de contact avec le chien peut rencontrer les difficultés liées au langage corporel chez les animaux. Si vous voulez créer le lien fort, il est indispensable de l’apprendre. N’oubliez pas que pour votre chien le ton de votre voix est plus essentiel que les mots. En outre, vous êtes obligés de faire l’attention pour que toutes vos formes de communication soient cohérentes. Le propriétaire devrait devenir le synonyme du calme ainsi que de la sécurité pour son animal de compagnie.


Créer le lien ce n’est pas seulement se promener ou faire du sport ensemble. Si le propriétaire n’aime pas des activités sportives, il peut parler avec le chien, l’embrasser ou nourrir… C’est bien quand leurs tempéraments sont similaires. Il faut souligner que la chose la plus importante est le chien content qui sait qu’il est très essentiel pour sont maître.


La relation avec le chien signifie également respecter les besoins ainsi que les préférences de votre animal. Il doit avoir son lieu dans la maison ou en dehors. Vous pouvez lui acheter un panier ou construire un chenil. Son espace doit lui garantir la sécurité.


En plus, n’oubliez pas approuver votre animal de compagnie quand il fait bien quelque chose. C’est très important pour lui. Pour exprimer votre satisfaction, vous pouvez par exemple le caresser, jouer avec lui ou bien dire un mot en sa faveur. Une bonne relation est basée sur la confiance, le respect, la gratification d’un bon mot – jamais sur la violence. Le chien doit se sentir sûr ainsi que prévoir le comportement de son propriétaire. Il est obligatoire de fixer les règles en vigueur et les respecter conséquemment. Cela correspond exactement aux attentes de votre animal de compagnie qui ne gère pas bien l’injustice et l’imprévisibilité de réactions. Cela lui prend le sens de sécurité en décrédibilisant son maître.

Le chien est le meilleur ami de l’homme et il mérite de le traiter avec sérieux. Pour créer le lien fort, vous avez besoin du temps, vous ne pouvez pas le faire dans quelques jours. Cela exige aussi de la patience. Il est nécessaire de bien comprendre votre animal de compagnie, l’enseigner beaucoup de choses, accepter ses faiblesses et lui consacrer beaucoup d’attention. En revanche, vous pourriez vous jouir de compagnon parfait qui vous n’échouera jamais.

Rédigé le  29 mai 2018 11:20 dans ComportementVie avec chienScientifiquement  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les problèmes avec l’éducation du chien : pourquoi ne pas crier sur le chien ?

Les problèmes avec l’éducation du chien : pourquoi ne pas crier sur le chien ?

Chaque fois quand le chien bagarre, son propriétaire a l’envie de crier sur le chien pour montrer son mécontentement ainsi que pour se venger sur l’animal de compagnie. Si vous pensez que cette solution vous aidera résoudre le problème, vous vous trompez.


Le cri n’est jamais de bonne méthode dans la formation du chien car il ne lie pas de punition avec le passé. Il ne comprend pas que le propriétaire crie car il a trouvé une tache humide sur le sol. L’animal pouvait le comprendre seulement au moment d’uriner. Mais, le hurlement pendant pisser effrayera seulement le chien ce qui peut causer la peur dans l’avenir.


Votre cri ne changera pas de comportement de votre animal de compagnie car il a reçu l’information« tu ne peux pas pisser ici » mais il ne sait pas dans lequel lieu il a le droit de le faire. Le résultat est donc répressif et non éducatif. Cela ne permet pas de résoudre le problème. Ce pourquoi vous êtes obligés de déplacer rapidement l’animal ou apporter une cuvette pour que le chien puisse uriner et après le récompenser avec la joie. Grâce à cela, vous ne consacrew pas d’attention sur la faute mais vous présentez le bon comportement pour montrer votre satisfaction à la fin.


Prenant en considération la valeur éducative, vous pouvez également nettoyer discrètement le flaqué et garder l’animal pour qu’il pissera dans une cuvette la prochaine fois. Beaucoup de problèmes liés à la formation résulte de l’incompréhension de ce mécanisme. L’hurlement preuve votre l’impuissance. N’oubliez pas que le propriétaire doit être le meneur et l’autorité à son chien.


Quand vous communiquez quelque chose à votre animal de compagnie, il est recommandé d’utiliser deux types de voix:


· Normale et calme – elle est agréable et doux pour le chien. Le propriétaire l’use quand il veut parler avec lui ou le vanter. Cette voix constitue une garantie de sécurité et soutient le lien affectif. Pour l’animal, cela exprime la satisfaction et la fierté del’homme.


· Catégorique et commandante – elle indique le message ou la commande. Le chien doit bien comprendre le propriétaire pour ne pas tremper d’éloge avec une chose à faire. Il ne peut pas douter ce qu’il doit effectuer.


Il est essentiel que la voix commandant ne prend pas de forme du cri. Crier devrait être une méthode d’arrêter le chien pour le protéger contre le danger. Voici un exemple: Quand vous vous promenez avec le chien et vous souhaitez qu’il s’arrête, vous donnez calmement l’ordre. Cependant, si vous traversez la route et voyez une voiture passant à grand vitesse, vous pouvez crier pour qu’il puisse s’arrêter. Dans cette situation, votre animal de compagnie va l’interpréter comme l’avertissement «Attention, danger!». Grâce à cela, il réagira correctement. Il suffit seulement changer le ton pour qu’il ait un message différent. Un chien habitué à crier tous les jours ne peut pas le bien comprendre. Alors, on vous invite à parler à votre animal de compagnie le plus calmement possible. Le chien a une excellente ouïe.

Rédigé le  23 mai 2018 8:18 dans Vie avec chienComportementScientifiquement  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Quel chien est le plus intelligent ?

Quel chien est le plus intelligent ?

L'intelligence du chien signifie, entre autres, la capacité d'apprendre rapidement, de résoudre des problèmes et de « penser ». Cependant, les propriétaires de chiens, les entraîneurs et même les scientifiques rencontre un grand problème comment définir l'intelligence ou, si vous préférez, la sagesse de nos animaux de compagnie. Le problème fondamental en la matière est de confondre l'intelligence avec les capacités génétiques de la race ainsi qu’avec l'apprentissage de l'obéissance.

Ci-dessous, nous présentons 10 races de chiens les plus intelligentes :


1. Border collie

Un chien exceptionnel, considéré comme le plus intelligent du monde. Très intelligent, il s’apprend rapidement et est extrêmement obéissant. Vulnérable à l'entraînement, il adore courir et accomplir les tâches qui lui sont confiées par le guide. Un excellent compagnon pour les enfants, extrêmement mobile avec un tempérament doux. Il effectue parfaitement des exercices d’équilibre ce qui lui permet de pratiquer les sports kynologiques - par exemple l'agilité, le flyball ou le canicross. Le propriétaire d'un border collie devrait être une personne active mais avec un tempérament calme. C’est très important de vivre avec le border collie en harmonie. Sinon, le chien peut facilement devenir incontrôlable.


2. Caniche


Un chien gai, vif, curieux, il adore les gens et jeux. Cet animal de compagnie est obéissant mais parfois malveillant. Un chien qui a besoin d'être soigné. Cette race a été utilisé pour la chasse, principalement pour la sauvagine. Certains chiens sont bien adaptés pour travailler avec des personnes malades et handicapées. Ce fait leur permet d'être considéré comme une race non seulement représentative mais aussi utile dans le traitement des patients.

3. Berger allemand


C’est l'une des races les plus populaires dans le monde. En Grande-Bretagne, le chien se place sur 5ème place sur la liste de popularité. Il est utilisé pour de nombreuses activités comme: suivre, chercher des bombes ou des drogues, aider les aveugles. Il est un grand gardien. L’animal de compagnie attentionné et sensible, peut être aussi agressif et dangereux.


4. Golden Retriever

Les chiens de cette race se caractérisent par l'intelligence, l'obéissance ainsi que par la nature douce. Les golden retrievers sont vigoureux, solides et actifs. Ils s'attachent rapidement au propriétaire. Amicaux et sociaux, ils ont besoin d'un contact étroit avec les membres de la famille, ils tolèrent bien les autres animaux de la maison. En raison de leur nature punitive et douce, ils fonctionnent bien comme compagnons des personnes âgées et des enfants.

5. Doberman

Comme le rottweiler, bien traité, il n’est pas agressif. Le chien joyeux, confiant et obéissant, travaille très souvent comme le policier. Doberman est un bon gardien. L’animal équilibré et fort, peut rester calme. Ce chien est fortement attaché à son maître et aux membres de sa famille. Ses contacts avec les enfants devraient être supervisés par des adultes. Il exige un contact étroit avec les gens et une formation à l'obéissance générale. Plein de tempérament et d'énergie, cet animal de compagnie nécessite une grande portion quotidienne de mouvement.

6. Shetland


C'est un chien qui travaille en tuant et en gardant des troupeaux. Élevé aussi comme un chien de compagnie, il fonctionne bien comme un chien de garde. Cet animal est parfait pour la formation et les sports canins. Il est joyeux, vif, énergique et adore jouer. Il est méfiant envers les étrangers mais dévoué au propriétaire. Il s’apprend rapidement et volontiers. Le shetland aime les enfants. Extrêmement intelligent, attachant, joyeux, avec un tempérament assez considérable. Cette race est particulièrement sociale.

7. Labrador


Le Labrador en raison de sa disposition calme et douce est parfait pour un dogo-thérapeute. Très souvent il «travail» comme le chien-guide. Cet animal est atténué, l'ami parfait de la famille.


8. Papillon


Les chiens de cette race sont gais, pleins de tempérament, ils n'aboient pas. Ils sont intelligents, amicaux et confiants. Ce chien est très attaché au propriétaire. Il est retenu avec des étrangers et parfois méfiant mais une bonne socialisation peut exclure un tel comportement. Le représentant de cette race peut agir comme un gardien. En plus, il tolère bien les conditions urbaines. Son atout est la capacité de chasser les rats.


9. Rottweiler


Par sa` nature un chien défensif et agressif envers les intrus. La confiance en soi, la persistance, l'indépendance et la tendance à dominer (ceci est particulièrement évident chez les mâles) constituent le caractère principal de cette race. Néanmoins, il est aussi l'un des chiens les plus intelligents. Selon le schéma, c'est un chien avec une psyché équilibrée qui nécessite une approche appropriée et cohérente. Bien géré peut être extrêmement discipliné et obéissant. Un gardien idéal, il défend sa maison et traite avec prudence des étrangers. Quand il frappe de mauvaises mains, il peut devenir un chien extrêmement dangereux.


10. Bouvier australien


Le bouvier australien est un chien fort et agile, de stature robuste. Ses atouts incontestables sont: l’endurance et la polyvalence au travail. Le chien de berger, extrêmement calme et équilibré, d’une grande intelligence. Il se caractérise par un bon sens de l'odorat et de l'ouïe. Son sens du devoir unique fait de lui l'un des chiens de garde les plus fréquemment recommandés. Il est également connu par sa capacité de prendre des décisions de manière indépendante.

Rédigé le  14 mai 2018 13:47 dans Vie avec chienRacesScientifiquement  -  Lien permanent
0 Commentaires